En général il vient sur le terrain de manière « cool », sort de la voiture qui est parquée au bord du terrain (mais pas sur le terrain). Il observe et sent d’abord la qualité du vent avant de se déplacer avec assurance vers le coffre de sa voiture pour l’ouvrir. En général il sort le tout nouveau et le plus futuriste des cerfs-volants (d’ailleurs c’est le meilleur du monde occidental) que son marchand a pu lui dénicher et avant-première avec beaucoup de peine. D’un air important, il déballe son cerf-volant, le monte et le met à la lumière dans toutes les directions. On suppose, qu’avec ce rituel une foule compacte devrait être attirée …

Après avoir réussi à captiver un intéressé, il sort de son coffre, déballe et monte d’autres pièces de très haute technologie (afin de disposer suffisamment de matière à discussion). Si par chance il peut présenter quelques nouveautés, il les explique, les commente et en donne tous les détails.

Alors la nuit tombe et on remballe le tout, sans avoir volé une seule minute. Heureusement, rendez-vous est pris pour le prochain weekend et là, on va même voler.